Info>>lux >> ACTUALITES >> Rubriques >> Cinémas >> Cinema >> CANNES 2024 > RENCONTRE AVEC LE JURY

UN JURY HEUREUX D’ETRE LA

C’est traditionnel. L’ensemble du jury rencontre la presse par le biais d’une conférence de presse dès le premier jour du Festival, avant même que ne commencent les festivités. Retour sur une rencontre aux propos classiques. Thibaut Demeyer et Brigitte Lepage.

Une année sur deux, le ou la Présidente du jury nous vient du pays de l’Oncle Sam. Mais ne cachons pas notre étonnement lorsque la direction du Festival a annoncé le nom de Greta Gerwig, Présidente de cette 77e édition. Si le film « Barbie » est connu de par le monde, pas certain que celui de sa réalisatrice bénéficie d’une telle popularité. En revanche, quelques-uns de ses acolytes jouissent sans aucun doute d’une notoriété plus large comme Omar Sy, Eva Green, Pierfrancesco Favino ou Hirokazu Kore-Eda, détenteur d’une Palme d’or en 2018 pour « Une affaire de famille ».

Cela étant dit, la qualité d’un jury ne se mesure pas au taux de popularité et rien ne nous dit que la cuvée 2024 ne sera pas excellente car à l’unanimité des membres du jury, ils sont conscients de l’importance d’une Palme d’or comme l’a souligné Omar Sy : « Je suis arrivé hyper relax hier et puis d’un coup, dans une réunion, on nous a dit : « vous êtes conscients que vous allez changer la vie des gens ? ». Ah m… Je n’étais pas venu pour ça au début ! », s’est-il exprimé dans un grand éclat de rire. « Et puis c’est vrai, ce n’est pas faux. Une Palme, ça peut changer la carrière d’un film, la carrière de quelqu’un. Donc changer la vie. »

CANNES 2024 : MEMBRES DU JURY (c) Thibaut Demeyer

L’HONNEUR D’ETRE MEMBRE DU JURY

Chaque membre s’est exprimé sur son ressenti en tant que membre du jury. Greta Gerwig a souligné le fait que pour elle, être membre du jury est un rêve devenu réalité avec cette cerise sur le gâteau en tant que Présidente. Ce qu’elle aime, c’est de voir des films, on s’en doute, mais aussi en débattre. Pour Eva Green, la fille de Marlène Jobert, c’est un grand honneur et elle est consciente que ce rôle est difficile parce que juger, comparer les films, c’est quelque chose de subjectif, ajoutant « il faut faire cela avec sérieux car les gens ont travaillé dur pour cela ». Quant au réalisateur japonais Kore-Eda, il affirme que le Festival lui a fait faire beaucoup de progrès, tant au niveau du destin de ses films qu’en tant que réalisateur. Rappelons que Kore-Eda a décroché une Palme d’or en 2018 avec « Une affaire de famille. » Découverte l’année dernière dans le film de Martin Scorsese « Killers of the Flower Moon » , présenté hors compétition, l’actrice Lily Gladstone estime qu’il s’agit également d’un grand honneur, voire un privilège, d’être dans le jury cannois. L’annonce a même été un choc pour elle. La réalisatrice albanaise Nadine Labaki a également tenu ce même langage avec toutefois un souvenir cannois à la clé « Je suis venue pour la première fois à Cannes en tant qu’étudiante en cinéma. C’était tellement compliqué d’aller voir des films et maintenant, me voilà membre du jury, c’est extraordinaire. » Et pour terminer, l’acteur italien Pierfrancesco Favino préfère parler de partage avec d’autres personnes, d’espace de liberté où l’on peut débattre sur les films. « Cannes est un endroit magique, un vrai cadeau » conclue-t-il.

Nous l’avons compris, le jury 2024 part avec de très bonnes intentions et espère récompenser le meilleur film. Verdict samedi 25 mai 2024.

0 commentaires

Protégé : LUXFLY

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Nos sponsors